On était bien ici

La série « It was nice here » (« On était bien ici ») traite du grand silence des lendemains de guerre: pas âme qui vive, ni humaine, ni animale, et comme seule présence le bruit du vent qui traverse des bâtiments bombardés. J’ai essayé d’en rendre l’atmosphère froide et si particulière par un traitement plastique spécifique. Peu importe l’origine géographique des clichés, l’absurde de la guerre est universel.

            

autres portfolios