Originel

La série « Originel » présente des espaces de matière fragile ordonnés par des interférences complexes qui n’existent qu’à un instant infinitésimal unique. La première partie de la série présente la matière liquide et son énergie, affranchie de toute orientation. La seconde partie, au contraire, conserve une horizontalité, mais c’est la lumière qui se libère de tout repère de temporalité diurne-nocturne.